Défendre Les Enfants

Défendre Les Enfants™ rejoint la liste France Libre 2024 Lalanne-Dieudonné 🙂

Émissions Aide Sociale à L’Enfance (ASE & Services Sociaux)

Famille-Justice-Enfance-RadioEuro

Émissions Aide Sociale à L’Enfance (ASE & Services Sociaux)

Ces émissions de radio concernent principalement la thématique de l’aide sociale à l’enfance et des services sociaux :


Famille Justice Enfance 184 : Toumani Nimaga-Vazquez – l’Aide Sociale à l’Enfance

05 Avril 2024

Radio Libre en Périgord – 102.3 FM en Dordogne

En direct depuis nos studios

1/ Présentation, parcours, un CV bien remplie.
2/ L’Ase : définition, origine, l’ordonnance de 48, la disparition du ministère, l’attribution du rôle au département.
3/ Les dérives d’une bonne intention initiale. Le mode fonctionnement des Informations Préoccupantes (IP), effectués par des fonctionnaires territoriaux administratifs le plus souvent sans expérience ni connaissances éducatives. L’absence d’unicité dans les modes de fonctionnements des divers départements. La théorie qui protège, mais une notion de protection qui a été dévoyée. Le problème des enfants qui sont aujourd’hui placés et arrachés à leur famille sans raison valable ou évidente, et ne reposant sur une véritable défaillance parentale. Des enfants non déscolarisés ni en échec scolaire qui sont envoyés dans des filières marquées par un fort taux d’échec scolaire et de défaillances généralisées. L’explosion du nombre de cas de placement pour « conflit parental ». L’incrédulité des parents devant cette nouvelle réalité quand elle leur tombe dessus.
4/ Les demandes des politiques et des administratifs, une société schizophrénique avec un principe de précaution maximum. La sociologie des enfants qui sont concernés. L’absence de contradictoire : la surprise de découvrir le rapport sur lequel sera basé la décision de prendre l’enfant 48 heures avant l’audience, parfois 15 minutes avant l’audience, et parfois même ne jamais le voir du tout.
5/ Un placement « provisoire » qui commence par, en moyenne, au moins 9 mois, mais qui est le plus souvent, automatiquement reconduit d’un an par un an jusqu’à la majorité de l’enfant. Le juge se fie uniquement aux rapports sociaux qui lui parviennent. Une absence totale de défense car aucun procureur ni président de tribunal ne remettra en cause la décision d’un juge pour enfant. Le seul recourt est l’avocat, qui coûte cher, le plus souvent pour très peu de résultats. Une gestion des enfants ensuite effectuée par des associations 1901 en théorie à but non lucratif, mais qui brassent beaucoup d’argent. Et c’est la que les enfants placés pour des motifs « légers », enfants qui ne posaient aucun problème pour la société et n’étaient pas en difficulté scolaire ou sociale, se retrouvent dans des structures qui préfèrent les garder jusqu’à leur majorité pour garantir leurs frais de fonctionnements versés par le département
6/ Nous n’avons pas aujourd’hui les structures pour s’occuper correctement de ces enfants. Le problème des MNA (Mineurs Non Accompagnés), qui sont mélangés avec les enfants placés pour motifs « légers ». De plus, le département paie plus cher pour un MNA hébergé que pour un enfant « traditionnel », ce qui pose des problèmes de choix de type « marketing » pour les accueils par certaines structures qui privilégient donc ce type de public. Travailler à l’ASE aujourd’hui, comment est-ce qu’on se sent ?

En Bonus : 1h20 du live qui a suivi sur Internet:)
les listes noires, le programme de la liste….

Famille Justice Enfance 184 : Toumani Nimaga-Vazquez – l'Aide Sociale à l'Enfance


Famille Justice Enfance 176 : Caroline Ardouin Psychologue ASE 1/3

09 Février 2024

Psychologue pour la Protection de l’Enfance (ASE)

1/ Parcours & présentation. Devenir psychologue. La démarche personnelle. Un DESS, puis le parcours travail : foyer de jeune filles placées à Lille, puis en milieu social pour des personnes sans domiciles, puis pour le département à Périgueux au service placement durant 14 ans (dont elle est partie en 2014), puis formation en musicothérapie, puis enfin en Ehpad et également en libéral.

2/ Travailler au département pour l’enfance en danger : vue de l’intérieur, comment cela se passe ?
– Les responsables de service passent un concours d’« attaché territorial » : ce sont souvent des anciens éducateur, mais pas tout le temps. Travailler selon une définition de la parentalité, qui est une notion très complexe. Les circonstances de Placement. L’esprit d’origine de l’ordonnance de 1945.
– Une psychologue en colère car voulant bien faire. Déjà à l’époque, un grand nombre de mesures par personnes : environ 40 par éducateurs. Travaillant dans une équipe de 9 éducateurs, cela représentait 360 enfants à gérer, ce qui est impossible quand on veut le faire correctement. Un sentiment de vitesse totalement inadaptée à la réalité. Le sentiment d’une ambition très grande de la loi, sans les moyens de réalisation de cette ambition. Des services de psychologie et de psychiatrie de plus en plus fragile. Une vision extrêmement idéalisée du coté politique, avec une réalité sur le terrain de 15 mn par personnes toutes les 2 semaines.
– Les hôpitaux ont mis des siècles à prendre en compte la douleur, l’institution prend-t-elle en compte la souffrance ? On la prend en compte mais on ne la traite pas. Séparer un enfant de sa famille est une décision extrêmement grave, il s’agit donc d’une décision qui devrait être mûrement réfléchie. Or, ces décisions ne sont pas suffisamment travaillées en amont. 10 ans plus tard, le nombre de placement a plus que doublé, alors que les services se sont visiblement dégradés.

https://psychologue-clinicienne-perigueux.business.site/

Famille Justice Enfance 176 : Caroline Ardouin Psychologue ASE 1/3


Famille Justice Enfance 177 : Caroline Ardouin Psychologue ASE 2/3

16 Février 2024

Psychologue pour la Protection de l’Enfance (ASE)

Seconde partie :
1/ « Vous voulez faire une crasse à quelqu’un, vous lui mettez le 119 sur le dos » : légende urbaine, ou réalité ? La violence des appellations administratives (convocation). Les services de préventions sont distincts des services de protection, et communiquent rarement. Une prévention accès droits sociaux. Les cas censés être couverts par la détection. Le principe de précaution, les effets collatéraux de la parole libérée. Mais alors, pourquoi passer à coté de tant de cas ? Il faudrait traiter et soutenir plutôt que séparer et prendre les enfants. La gravité d’une mesure de séparation n’est pas suffisamment prise en compte. Une rupture parentale nécessite ensuite un suivi très conséquent, qu’on est pas actuellement pas capable de fournir correctement. Une société schizophrénique avec beaucoup d’intentions mais peu de moyens. Le règne du « y a qu’a faut / qu’on ».

2/ En Dordogne, la protection de l’enfance en tant que telle. Famille d’accueil, un environnement fantasmé. On leur demande de ne pas s’attacher. Généralement, des personnes impliquées et motivées. Peu d’inspections, mais des éducateurs qui visitent régulièrement. Il est nécessaire d’accompagner les enfants ET les parents.
L’avis de la professionnelle au niveau de la protection : les dossiers arrivent, mais il est nécessaire de vérifier ce qu’ils contiennent. Il FAUT que la détection, les enquêtes, les jugements etc soient effectués par des personnes expérimentées. La nécessité d’avoir un environnement stable et performant dans les environnements de protection.

https://psychologue-clinicienne-perigueux.business.site/

Famille Justice Enfance 177 : Caroline Ardouin Psychologue ASE 2/3


Famille Justice Enfance 178 : Caroline Ardouin Psychologue ASE 3/3

23 Février 2024

Psychologue pour la Protection de l’Enfance (ASE)

Troisième partie :
Le nombre de mineurs pris en charge en protection de l’enfance est estimé à 295 357 sur la France entière, soit un taux de 20,1 ‰ des moins de 18 ans.

https://www.onpe.gouv.fr/chiffres-cles-en-protection-lenfance

1/ Un culte du secret, des informations inaccessibles au citoyens et son avocat… Le cas des enfants nés sous X qui cherchent leur passé. Liste des questions fantasmatiques que l’on peut trouver ici ou la :
– Y a-t-il des pressions parfois organisées « sur demandes » envers des opposants politiques ou des personnes perturbatrices envers l’ordre public ?
– Y a-t-il des passes-droits pour certains notables ou personnalités locales ?
– Pourquoi autant d’argent alors qu’on a autant de mal à payer correctement les intervenants ? Ou va l’argent ? Est-ce vraiment surveillé ?
Les services sont débordés, et le personnel bouge beaucoup. Le nombre de placements a explosé. Les conditions de travail du personnel se dégradent. Des CDDs en cascade aux lieux de CDIs.
2/ Comment pourrait-on améliorer tout cela ? Avoir une grande exigence sur les formations, et la professionnalisation, l’harmonisation dans le vocabulaire des différents secteurs. Une spécificité a renforcer dans le droit de l’enfant et de la famille. Une absence d’organisation nationale. L’IGAS, organisme de contrôle. La formation, demander l’excellente, être à la hauteur de l’enjeu. Juges, administratifs : on ne s’improvise pas « connaisseur de la famille », et on ne peut pas gérer 150 dossiers par personne. Quelles sont nos priorités, jusqu’où va-t-on, qu’est ce qui relève de l’état, qu’est ce qui relève de la famille. Soutenir plutôt que pénaliser ou accuser, par exemple avec les repas de cantines sponsorisés par le département. Au vu du prix du placement, il est souvent préférable de renforcer et de soutenir les familles existantes. Mais la prévention/détection ne peut plus, aujourd’hui, prendre le temps de travailler pour éviter la séparation, car il y a trop de demandes.
3/ L’égalité homme/femme ?:) Une tendance naturelle des intervenants à s’ancrer sur lien mère/enfant, et des schémas très anciens et pas forcement actualisé.
4/ La parole de l’enfant est nécessaire, mais est-elle suffisante ? Est-ce un enfant de 10 ans qui doit décider ? On le place dans une place de décideur, ce qui peut poser des problèmes plus tard. Un enfant ne s’exprime pas forcement pas la parole. Écouter un enfant c’est une chose, le comprendre en est une autre. Au revoir 🙂

https://psychologue-clinicienne-perigueux.business.site/

Famille Justice Enfance 178 : Caroline Ardouin Psychologue ASE 3/3


Famille Justice Enfance 171 : Services & Enfance

29 Décembre 2023

Radio Libre en Périgord – 102.3 FM en Dordogne
Services & Enfance

1/ Maître Amas présente le contexte
2/ Chiffres La Réunion
3/ Chiffres Mayotte
4/ Chiffres Guyane
5/ Une alerte de Farida Belghoul sur les enfants des femmes battues
6/ Témoignage d’un jeune de l’ASE
7/ Extrait Zone Interdite M6 sur les défaillance de l’ASE
8/ Le problème des jeunes abandonnés à 18 ans
9/ « 3 Coups de Gueules » de Maître Amas
10 / Un extrait d’un témoignage d’un ex travailleur social

Famille Justice Enfance 171 : Services & Enfance


Famille Justice Enfance 160 : Émission de Rentrée 3 : Éducation Nationale, Sociaux, Réseaux

13 Octobre 2023

L’école ne soutient pas les parents dont les enfants se font agresser au sein de l’éducation nationale.
Toujours le problème des fausses accusations, que notre pays est toujours incapable de gérer quel qu’en soit l’environnement
Et dans laquelle il ne fait visiblement plus très bon travailler
Maître Amas : 2 scandales de l’enfance
Les raisons pour rejoindre la liste aux européennes « Les Droits des Enfants »
Conclusion : Rober Lamoureux

Famille Justice Enfance 160 : Émission de Rentrée 3 : Éducation Nationale, Sociaux, Réseaux


Famille Justice Enfance 151 : Maître Amas & Musique

09 Juin 2023

Émission improvisée car invité absent.

Musique :
Mes Aïeux : Dégénération – à la Fête Nationale du Québec

Interview de Maître Amas sur le scandale de l’enfance placée (15 mn)

Musique :
Blacko : Mon Fils Ma Bataille (Daniel Balavoine reggae cover)

Musique :
Teri Moïse – Je serai là

Famille Justice Enfance 151 : Maître Amas & Musique


Famille Justice Enfance 140 : Julien Broussous, éducateur en libéral 1/2

24 Mars 2023

Julien Broussous, éducateur spécialisé, psychanalyste et thérapeute familial. Formé à la psychopathologie clinique, à la psychanalyse, à la systèmie, et à l’hypnose. Intervenant auprès des institutions (Protection Judiciaire de la Jeunesse, Aide Sociale à l’Enfance, Éducation Nationale, Services pénitenciers, C.M.P.P, C.C.A.S, lieux de vie…), des associations, des entreprises et des particuliers.
Auteur de l’ouvrage « Prendre soin des familles », et co-auteur de « Intervenir en libéral en travail social : pourquoi, pour qui, comment ? »

1/ Présentation – être éducateur en libéral – L’accueil face à ce mode de fonctionnement
2/ Description de l’ouvrage « Prendre soin des familles » – le travailleur social d’aujourd’hui est-il le même que celui d’hier ?
3/ Spécialisations & manières de travailler – Le domaine de l’adoption – L’arrivée de la modernité dans le champ de l’adoption
4/ La médiation familiale

Chanson de la semaine : Calogero – La bienvenue

Famille Justice Enfance 140 : Julien Broussous, éducateur en libéral 1/2


Famille Justice Enfance 141 : Julien Broussous, éducateur en libéral 2/2

31 Mars 2023

Julien Broussous, éducateur spécialisé, psychanalyste et thérapeute familial. Formé à la psychopathologie clinique, à la psychanalyse, à la systèmie, et à l’hypnose. Intervenant auprès des institutions (Protection Judiciaire de la Jeunesse, Aide Sociale à l’Enfance, Éducation Nationale, Services pénitenciers, C.M.P.P, C.C.A.S, lieux de vie…), des associations, des entreprises et des particuliers.
Auteur de l’ouvrage « Prendre soin des familles », et co-auteur de « Intervenir en libéral en travail social : pourquoi, pour qui, comment ? »

Actualités : témoignage RMC sur les placements en France. Extrait réalité.

1 – De quoi souffrent le plus les adolescents, les enfants que vous voyez ? La période covid et post covid.
2 – Le soutien en période de crise – Le soin – Les adolescents en comportement tyrannique – Le cadre, les règles.
3 – Les origines du comportement tyrannique – Rappel des bases : le plaisir vient après le travail – L’affaiblissement de la posture paternelle.
4 – La nécessité du travail social dans le secteur privé, en libéral, pour compenser la lenteur administrative – La possibilité de faire appel à un contre-avis neutre et indépendant.

Chanson de la semaine : Benjamin Biolay – Ton héritage
«
Ça n’est pas ta faute
C’est ton héritage
Et ce sera pire encore
Quand tu auras mon âge
Ça n’est pas ta faute
C’est ta chair, ton sang
Il va falloir faire avec
Ou, plutôt sans

Mon enfant
»

Famille Justice Enfance 141 : Julien Broussous, éducateur en libéral 2/2


Famille Justice Enfance 121 : Frédéric Bennaï – Social & ASE 1/3

11 Novembre 2022

Actualités :
– Alex de la marche des pères : départ imminent !
– Introduction : le nouveau Zone Interdite d’il y a quelques semaines sur l’Aide Sociale à l’Enfance

Invité principal :
Frédéric Bennaï, travailleur social, chargé de prévention puis chef de service dans le cadre de la protection de l’enfance, formateur en IRTS depuis plus de 20 ans, a suivi de nombreuses familles en difficulté. Auteur aux édition les 3 colonnes avec « Les loges du social » en 2019 ainsi que « Adolescents: entre ennui, épuisement et mises en danger. Des parents face au Temps » en 2020.
– Présentation de l’auteur, parcours, travail
– De la mesure administrative (AED) à l’aide contrainte (AEMO). Pourquoi un juge des enfants dans les procédures de séparation?
– quels sont les critères d’identification de la souffrance chez l’enfant, quelles limites dans l’association de l’enfant à la décision des adultes
– L’autorité parentale comme support de la protection de l’enfance mais aussi l’incontournable recherche des figures d’attachements de l’enfant

Famille Justice Enfance 121 : Frédéric Bennaï – Social & ASE 1/3


Famille Justice Enfance 122 : Frédéric Bennaï – Social & ASE 2/3

18 Novembre 2022

Actualités :
– I-Télé : énorme scandale pédophile en Angleterre

Invité principal :
Frédéric Bennaï, travailleur social, chargé de prévention puis chef de service dans le cadre de la protection de l’enfance, formateur en IRTS depuis plus de 20 ans, a suivi de nombreuses familles en difficulté. Auteur aux édition les 3 colonnes avec « Les loges du social » en 2019 ainsi que « Adolescents: entre ennui, épuisement et mises en danger. Des parents face au Temps » en 2020.
– S’éloigner du terrain, s’éloigner des réalités ? Couper l’enfant du parent revient à pousser l’enfant a en créer une version imaginaire. Aliénation parentale.
– Un enfant ne peux pas choisir, ni décider. Fabriquer un adulte qui aura un problème avec la loi et l’autorité. Protéger un enfant des pressions.
– Le principe de neutralité à l’égard des parents des services dans le cadre du suivi des enfants
– La séparation une déconstruction de l’histoire des adultes, la construction de l’histoire de l’enfant, le paradoxe de la séparation parentale
– Quand les services sociaux sortent de leurs missions

Famille Justice Enfance 122 : Frédéric Bennaï – Social & ASE 2/3


Famille Justice Enfance 123 : Frédéric Bennaï – Social & ASE 3/3

25 Novembre 2022

Actualités :
– Article du JDD, le ministère demande aux magistrats de classer les plaintes trop anciennes et non traitées afin de désengorger les tribunaux.
– Augmentation de la pension alimentaire minimum en novembre 2022.

Invité principal :
Frédéric Bennaï, travailleur social, chargé de prévention puis chef de service dans le cadre de la protection de l’enfance, formateur en IRTS depuis plus de 20 ans, a suivi de nombreuses familles en difficulté. Auteur aux édition les 3 colonnes avec « Les loges du social » en 2019 ainsi que « Adolescents: entre ennui, épuisement et mises en danger. Des parents face au Temps » en 2020.
– Les mises à l’abri, la frilosité de la société. La sacralisation de la parole de l’enfant, la construction d’adolescents ingérables.
– Le travailleurs social, sa posture, son travail. L’importance du contradictoire, des recours… Un environnement naturellement violent.
– Le travailleurs social ne fait pas la police, mais décrit les interactions entre les parents et les enfants.
– De la parentalité aux parentalités, de nouvelles références à construire pour les acteurs du social
– Couper un enfant de son parent, c’est le couper de la moitié de son arbre familial, non seulement pour lui mais pour ses propres enfants également.
– Projets, activités, au revoir

Famille Justice Enfance 123 : Frédéric Bennaï – Social & ASE 3/3


Famille Justice Enfance 100 : Sandrine Volle – « Pour le bonheur de Marine »

06 Mai 2022

Spécial Placements en Occident

Interview de Sandrine Volle qui explique son affaire et donne conseils et retours d’expériences.

Extrait d’un reportage sur la situation en Angleterre, et d’un autre sur la situation en Espagne.

Famille Justice Enfance 100 : Sandrine Volle – « Pour le bonheur de Marine »


Famille Justice Enfance 97 : Maître Amas : Les placements en France 1/3

15 Avril 2022

1/ Pourquoi s’investir dans ce combat en 2022. Défaut de formations, défaut de littérature, de règles, et absence de Droit.
2/ Les projets et lois à l’Assemblée Nationale. Le lobby des services sociaux.

Playlist : Renaud Cadeau – Jamais 2 sans Toi

Famille Justice Enfance 97 : Maître Amas : Les placements en France 1/3


Famille Justice Enfance 97 : Maître Amas : Les placements en France 2/3

22 Avril 2022

1/ Comment réagir quand les services arrivent. Une caméra durant les audiences ? Difficulté de se défendre seul.
2/ Comment gérer son avocat ? Ce que l’avocat doit faire durant une telle procédure. Le nombre de morts et de décès dans cette discipline. Savoir attaquer les services directement quand ils le méritent.

Playlist : Pierpoljak – Papa du week-end

Famille Justice Enfance 98 : Maître Amas : Les placements en France 2/3


Famille Justice Enfance 97 : Maître Amas : Les placements en France 3/3

29 Avril 2022

Actualités :
– Violences intrafamiliales : quatre associations attaquent le psychiatre Paul Bensussan , expert français du concept controversé de SAP appelé également aliénation parentale.
– Interview de Philippe Veysset pour la sortie de son nouveau livre « L’hypothèse du père »

Interview Principale :
Maître Amas sur les reformes du placement et les services sociaux (3/3)

1/ Comment gérer son avocat, la suite
2/ Questions réponses rapides :
– Comment réagir fasse à des fausses accusations
– Comment faire dans les petites juridictions
– Comment répondre aux services sociaux
– La facturation des avocats dans une procédure au Juge Des enfants
– La mise en place d’un groupe d’avocats spécialisés au niveau national
– Ceux qui abandonnent, les associations, trouver du soutien, éviter les dingues
– Les accusations par la bouche de l’enfant
– Le défaut de formation des juges et des services
– Le besoin de savoir s’évader d’un tel environnement

Famille Justice Enfance 99 : Maître Amas : Les placements en France 3/3


Jaf Ta Mère 72 : Étude de cas : Arnaud – ASE & Placement Illégal

01 Octobre 2021

A/ Bonne nouvelle, récupération de Loïc. Résumé de l’affaire.
B/ Égalité homme/femme. Présomption de culpabilité. Rapidité disproportionnée du placement, puis médiocrité du suivi. Conséquences sur l’enfant.
C/ Pressions et chantages de l’administration. Conséquences pour le parent. Placement reconnu illégal par la justice : annonce d’une future procédure au tribunal administratif contre les services concernés.

Playlist : Patrick Bruel – Qui a le droit… (Bruel Tour en France 1990-91)

Jaf Ta Mère 72 : Étude de cas : Arnaud – ASE & Placement Illégal


Jaf Ta Mère 34 : Maître Amas – Placements Part 1

11/12/2020

➡️ Témoignage de la semaine : Alan Bozaric et son livre « L’Injustice impensable en France ! »
➡️ Maître Amas : avocat au bareau de Marseille

Présentation, exemples
Publics concernés
Pourquoi tout cela fonctionne mal
Le projet de loi et les propositions

Playlist : The Beatles – Because (Metal Cover : Yaniv Aboudy)

Jaf Ta Mère 34 : Maître Amas – Placements Part 1


Jaf Ta Mère 35 : Maître Amas – Placements Part 2

18/12/2020

➡️ Témoignage de la semaine : Arnaud et ses démélées
➡️ Maître Amas : avocat au bareau de Marseille

PPL suite, la fin du huit clos, filmer les audiences
Comment agir AVANT que la situation ne dégénère (scolariser ses enfants, ne pas refuser les vaccins etc)
Le danger des placements, la Résidence Alternée en tant que modèle pacificateur
Espoir en l’avenir

Playlist : Rhumantik – Enfant de la Ddass

Jaf Ta Mère 35 : Maître Amas – Placements Part 2


Jaf Ta Mère 24 : Osons Oser – ASE Placements Abusifs avec Maitre Amas

25/09/2020

Extraits du Live Facebook de Sos exclusion Parentale avec Claude Néris, Maitrre Amas et Stéphane lambert

Le live intégral : https://www.youtube.com/watch?v=_Wjlj9mTPM0

https://www.facebook.com/sosexclusionparentale/

Jaf Ta Mère 24 : Osons Oser – ASE Placements Abusifs avec Maitre Amas


Jaf Ta Mère 3 – Claude Neris SOS Exclusion Parentale – Abus des services Sociaux

13/12/2019

Claude Neris Président de SOS Exclusion Parentale :
– Présentation de l’association
– Les demandes et proposition
– Les abus des services sociaux
– La magistrature, le business des conflits familiaux
– Le grenelle des violences conjugales

Playlist :
Roger Glover – All is love
Chanson du mois : Hode – L’hymne des droits de l’enfants
Sarah – Zombie (Version Francaise)

Jaf Ta Mère 3 – Claude Neris SOS Exclusion Parentale – Abus des services Sociaux


Environ 200 émissions, plus de 300 invités….. Les émissions sont ici classées en diverses catégories :
Activisme
Administratif
Aide Sociale à L’Enfance (ASE & Services Sociaux)
Aliénation Parentale
Divers
Famille & Éducation
International
Justice
Littérature
Médiation Familiale
Politique
Protection des Enfants
Psychologie
Réalité
Résidence Alternée
Science
Sociologie & Histoire

Défendre Les Enfants

Rester en contact ?

Recevez nos informations

Nous ne spammons pas ! Consultez notre [link]politique de confidentialité[/link] pour plus d’informations.

Partagez Cet Article

Publié

dans

par

Étiquettes :